Sécurisation des adolescentes : MWANGAZA ACTION met 2637 adolescentes en club

Dans le cadre du projet «action pour prévenir le mariage des enfants dans le district sanitaire de Diapaga région de l’Est», MWANGAZA ACTION a mis en club 2337 filles en clubs. Pour ce faire, et pour disposer d’une base de données, elle a initié dans les 50 villages de couverture, une opération de recensement /identification des adolescentes âgées de 10 à 19 ans.  Pour ne rater aucune, La méthodologie de cette opération a été de porte à porte. Cette méthodologie a permis de recenser 4524 filles. Au regard de ce résultat et du nombre de filles, de clubs et de mentors attendus, le comité de mise en club, composé de la responsable du projet, de l’experte de AIDOS, des experts de l’UNFPA et du coordonnateur terrain a opté de ne mettre en club que  les adolescentes de la tranche de 12 à 17. Les filles de cette tranche constituent la cible la plus vulnérable du moment car, c’est dans cette fourchette que les filles sont pour la plupart mariées ou enlevées (rapt), victimes de grossesses parfois indésirées. Sur la base de ce critère, 2637 adolescentes ont été retenues et  réparties dans  119 clubs. Les tailles des clubs sont disproportionnelles et vont de 17 membres au moins à 30 membres au plus. Le regroupement des filles en club s’est fait à partir des fiches de recensement. Ces clubs seront encadrés par 70 mentors. C’est à chaque club de choisir son mentor c’est-à-dire avec qui il se sentira à l’aise.