APPUI A L’ELABORATION DES PLANS DE TRAVAIL ANNUELS DES ECOLES DE MARIS : LE POINT D’UNE APPROCHE PARTICIPATIVE

La mise en œuvre des activités suppose une meilleure organisation et une identification des activités à mener. Une planification s’impose afin de permettre aux membres des «Ecoles de Maris» de se fixer des objectifs bien clairs et de favoriser un meilleur suivi des activités.

En outre, l’implication des leaders, des  hommes, femmes et des communautés est importante aux cotés des membres des écoles de maris durant tout le processus de mise en œuvre des activités. Cette implication favorisera le diagnostic participatif sur la situation de santé de reproduction élargie à plusieurs acteurs de la communauté. Aussi, elle permettra dès l’entame des activités une meilleure compréhension du problème, des causes réelles et directes sur lesquelles agir,  une planification basée sur les priorités et la faisabilité, une appropriation et responsabilisation autour des actions définies de façon consensuelle et un meilleur suivi communautaire.

Les ateliers communautaires se sont déroulés du 12 au 18 avril 2014 dans les aires sanitaires de ISSAOGO, POULALLE, LEBDA.

Durant 2 jours, une analyse des problématiques spécifiques liées aux composantes de la SR a été faite. Les problèmes spécifiques identifiés par les communautés sont les suivants :

  • de nombreuses femmes enceintes ne font pas les CPNR,
  • très peu de femmes enceintes respectent  les 4 CPNR préconisées,
  • de nombreuses  femmes  n’accouchent pas dans les formations sanitaires,
  • très peu de femmes nouvellement accouchées font les CPoN (les 6 e et  42e jours),
  • très peu de femmes en âge de procréer  utilisent une méthode contraceptive moderne,
  • de nombreuses femmes n’adhèrent pas  à la PTME